Nouvelles

Navigation mobile des nouvelles

Jour du Seigneur: Homélie du 16 septembre 2018

"Pour les gens, qui suis-je", demande Jésus aux disciples.  Les réponses sont variées. Jésus pose à nouveau la question: "mais pour vous qui êtes mes disciples, qui m'avez suivi et avez vu les choses bouleversantes que j'ai faites devant vous, qui dites-vous que je suis?" Pierre prend la parole: "Tu es bien plus que ce que disent les gens. Tu es le Messie!" - c'est-à-dire celui qui est marqué de l'Onction divine, que les Patriarches et les Prophètes ont placé au centre de leur foi et attendu de façon ardente. Mais Pierre comprend encore les choses à la petite mesure des hommes. Quand le Messie viendra, pense-t-il, ce sera de manière éclatante et avec grande puissance et majesté. Il changera la face de la terre, comme un Roi assez puissant pour soumettre toutes choses à sa volonté et à qui rien ne pourrait résister. 

Extrait de l'homélie du Père Gilles Pelland

Publié le : 2018-09-17 a 10h00 | Catégorie : Jour du Seigneur

Jour du Seigneur: Homélie du 9 septembre 2018

Si le sourd-muet n'arrive pas à parler c'est parce qu'il n'entend pas. Le double geste de Jésus à son égard l'exprime bien: il lui touche les oreilles d'abord, puis il touche la langue. Ainsi, dans l'Évangile, le miracle n'est pas un tour de magie qui inventerait ce qui n'exite psas, mais c'est un signe pour révéler ce qui ne s'exprimait pas et c'est pourquoi dans l'Évangile les miracles sont-ils souvent appelés simplement des bienfaits.

Extrait de l'homélie du Père Marc Rizzetto

Publié le : 2018-09-10 a 09h00 | Catégorie : Jour du Seigneur

Jour du Seigneur: Homélie du 2 septembre 2018

Dans l’extrait de l’Évangile d’aujourd’hui, Jésus se retrouve à nouveau au cœur d’une controverse avec les autorités religieuses de son époque.  Le problème qui lui est soumis consiste à savoir s’il faut imposer les prescriptions juives aux personnes qui choisissent de le suivre. Dans ce contexte marqué par l’hostilité, Jésus n’hésite pas à interpeller ses interlocuteurs en leur rappelant une prophétie du prophète Isaïe « ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi ». Peut-il nous arriver nous aussi que notre cœur puisse s’éloigner de Dieu? Qu’est-ce qui peut nous conduire à perdre de vue l’essentiel dans notre cheminement de foi? Ces questions sont d’autant plus importantes à répondre, que nous souhaitons ardemment nous mettre à la suite du Seigneur.

Extrait de l'homélie de l'Abbé Claude Lamoureux

Publié le : 2018-09-04 a 09h00 | Catégorie : Jour du Seigneur

Jour du Seigneur: Homélie du 26 août 2018

Ce n'est pas toujours évident de suive Jésus dans son Église. Déjà à l'époque de Jésus, des voix s'élevaient pour contredire son enseignement ou pour l'accuser d'être infidèle aux traditions des anciesns. Nous en voyons un exemple dans l'évangile d'aujourd'hui lorsque saint Jean rapporte que ses disciples récriminaient contre lui à cause de son enseignement sur le Pain de Vie et et que beaucoup d'entre eux cessèrent de le suivre.

Extrait de l'homélie de Mgr Paul-André Durocher

Publié le : 2018-08-27 a 10h00 | Catégorie : Jour du Seigneur

Jour du Seigneur: Homélie du 19 août 2018

Tout être vivant a besoin d’absorber de la nourriture et du liquide sinon il dépérit et meurt. Pour vivre, il faut manger et boire. Voilà l’évidence, nous serons facilement d’accord. Manger la chair de Jésus, boire son sang ! Mais entendre Jésus dire : « si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.  Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle…», alors là, il faut être certain de bien comprendre ! Nous ne sommes ni cannibales, ni vampires !

Extrait de l'homélie de l'abbé Pierre-René Côté

Publié le : 2018-08-21 a 08h25 | Catégorie : Jour du Seigneur

Jour du Seigneur: Homélie du 12 août 2018

Dans le Livre des Rois, nous voyons le prophète Élie découragé, qui ne veut plus vivre. Pourtant, c’est un prophète. Mais il en a assez de la mission, cela ne mène à rien. Dans la lettre aux Éphésiens, nous entendons l’apôtre Paul exhorter les chrétiens d’Éphèse à éliminer de leur vie l’amertume, la colère, les insultes, la méchanceté. Pourtant, nous sommes dans une communauté chrétienne des origines. Déjà les chicanes étaient présentes chez les frères et sœurs de ces communautés. Dans l’Évangile selon Jean, nous voyons des gens du peuple de Dieu récriminer contre Jésus, le mettre en cause : pour qui tu te prends, fils de Joseph, on connait tes parents, tu n’es pas mieux que nous. Ces situations nous sont familières. Comme Élie, nous avons parfois le goût de lâcher notre engagement, de ne plus nous impliquer dans un service, une mission : notre élan est éteint, nos motivations sont disparues dans le désert. Nous ne voyons plus de sens à notre service des autres. Nous passons de la mission à la démission.

Extrait de l'homélie du Frère Daniel Cadrin

Publié le : 2018-08-12 a 09h00 | Catégorie : Jour du Seigneur